Comment utiliser une petite nacelle électrique ?

Nacelle électrique
Une nacelle automotrice élévatrice est un équipement de levage, destiné généralement à élever des personnes, qui s’emploie dans les travaux de second œuvre pour les interventions en hauteur. Autrement appelée plateforme élévatrice mobile de personnels (PEMP), elle est dédiée aux différents professionnels qui possèdent une capacité et une autorisation spécifique pour la manipulation de cet engin. Cette nacelle requiert en effet de nombreux savoir-faire et connaissances, comme le respect des normes en vigueur, comment fonctionne précisément ce matériel et la réalisation des manœuvres essentielles en cas d’accident. Voyons donc plus détails ce que c’est et comment ça fonctionne, combien ça peut coûter, les différents types de nacelles et comment s’en servir…

Qu’est-ce qu’une nacelle élévatrice ?

Une nacelle élévatrice est composée d’un système de levage, d’un châssis et d’une plateforme de travail. La structure est conçue pour supporter de manière fiable une ou plusieurs personnes qui doivent travailler en hauteur, pour installer un circuit électrique, construire une charpente ou démolir une structure élevée par exemples. Le châssis sert de support à la structure alors que le système de levage permet de réaliser différentes manœuvres d’élévation qui sont commandées par un opérateur. Quant à la plateforme de travail, elle est munie d’un garde-corps ainsi que d’une bonne isolation pour protéger les personnes durant leurs interventions. Tout ce système fonctionne grâce à un moteur qui peut être électrique, thermique ou hybride. Les modèles les plus courants sont généralement à moteur diesel qui disposent d’une grande autonomie. Les fabricants proposent à cet égard des nacelles avec des moteurs de plus en plus puissants ayant un système de transmission intégrale. Cela permet à l’engin de levage de s’adapter à tous les types de terrains. La nacelle électrique élévatrice peut s’employer dans de nombreuses situations, comme :

  • le nettoyage des façades vitrées d’un bâtiment ;
  • l’élagage ou la taille des arbres en bordures des voies publiques ;
  • le traitement anti-mousse sur une toiture ;
  • l’installation d’enseignes publicitaires lumineuses sur des bâtiments ;
  • le collage de bâches sur les panneaux publicitaires ;
  • la rénovation de toitures et de charpentes des monuments patrimoniaux ;
  • l’installation d’un système paratonnerre sur un toit ;
  • la fixation d’une antenne satellite sur un pylône.

Quel est le coût d’une nacelle élévatrice ?

Le prix d’une petite nacelle élévatrice varie selon ses caractéristiques. Il convient dont d’identifier le matériel qui correspond le mieux au projet. Pour une nacelle à mât vertical, il faut compter entre 1 000 et 4 000 euros. Ce modèle est réservé aux usages domestiques, pour installer un motif de décoration ou remplacer une ampoule par exemples. La hauteur de travail maximale de ce modèle est de 10 mètres environ et le levage se fait à la verticale et direct, sans aucune possibilité de contourner les obstacles. Pour une nacelle télescopique, servant aux zones d’interventions plus contraignantes, les prix vont de 17 000 à 50 000 euros. Destinée à un usage professionnel, sa hauteur maximale de travail atteint 40 mètres. Elle sert notamment à la réparation des éclairages publics ou à l’élagage des arbres dans les villes. Elle est utilisée également pour des projets ponctuels et intensifs, comme la réparation d’une éolienne, car ses camions nacelles sont très robustes. Pour une nacelle araignée (articulée ou télescopique, elle est munie d’un système de stabilisation spécifique) qui s’utilise pour des travaux en hauteur, son prix varie de 20 000 à 40 000 euros. Sa hauteur de travail maximale est aux alentours de 40 mètres. Il faut savoir qu’il est possible de se procurer une petite nacelle en location. Dans ce cas, le prix va dépendre de la disponibilité de l’engin, de son modèle, de la localisation du chantier, de la durée des travaux, des accessoires demandés et de l’accompagnement ou non d’un conducteur. Ainsi pour une durée de 5 jours en région Île-de-France, cette location sera comprise entre 50 et 700 euros.

Les différents types de nacelles élévatrices

Il existe cinq types de nacelles automotrices élévatrices :

  • Les nacelles ciseaux, appelées également nacelles à mât vertical, sont adaptées à différents usages. Elles s’utilisent en intérieur comme en extérieur. Leur hauteur de levage est moins importante que les autres modèles, mais leur système de levage offre une grande capacité de levage (jusqu’à 230 kilogrammes à près de 15 mètres de hauteur) ;
  • Les nacelles articulées sont les modèles les plus courants. Leur système de levage est muni d’une flèche articulée qui se compose de plusieurs segments. Elles sont plutôt agiles et maniables et peuvent se mettre dans différentes positions. Leur hauteur maximale de levage est de 40 mètres environ ;
  • Les nacelles télescopiques sont souvent utilisées pour leur déploiement rapide et direct. Leur bras coaxial peut s’étendre jusqu’à plus de 25 mètres de hauteur. Elles sont employées sur des travaux de démolition, des chantiers navals et des travaux de démolitions d’ouvrages ;
  • Les nacelles araignées sont des nacelles élévatrices sur chenilles, spécialement conçues pour travailler et accéder aux terrains difficiles. Très légères, elles se transportent facilement d’un site à l’autre. Très compactes, elles sont adaptées aux usages intérieurs et extérieurs. Avec leur bras articulé, certains modèles proposent également un travail en départ négatif, c’est-à-dire à plusieurs mètres en dessous du châssis. Ce genre de nacelle est généralement réservé aux chantiers de réparation d’un aqueduc ou d’une jupe de pont ;
  • Les nacelles sur porteur rassemblent tous les équipements de levage fixés sur une automobile (poids lourd, fourgon ou véhicule tout terrain). Leur capacité de levage peut atteindre 20 mètres. Elles sont très mobiles, ce qui leur permet de s’adapter à des travaux sur différents chantiers distants les uns des autres. Elles conviennent surtout aux utilisations en milieu urbain. À noter que les nacelles sur 4×4 sont mieux adaptées aux zones difficilement praticables.

Comment utiliser une nacelle élévatrice ?

Pour bien utiliser une nacelle électrique élévatrice, il faut avant tout respecter l’ensemble des règles de sécurité existantes. Celles-ci sont :

  • de posséder une autorisation de conduite pour l’opérateur ;
  • de disposer de la notice d’utilisation et du rapport de vérification technique régulière de la nacelle ;
  • de réaliser une inspection technique de l’engin avant chaque utilisation ;
  • de porter les divers équipements de protection individuelle (EPI) adéquats ;
  • de vérifier la hauteur de travail et la stabilité de la zone ;
  • de contrôler les prévisions météorologiques.

De plus, selon le code du travail, la mise en œuvre d’une grande ou d’une petite nacelle doit être effectuée par deux personnes. Ainsi en plus de l’opérateur qui dispose de l’autorisation de conduire l’appareil, une deuxième personne doit être présente au bas de la PEMP au niveau du sol. Celle-ci doit être titulaire d’un certificat d’aptitude à une conduite en sécurité (CACES). Elle a pour fonction de servir de guide à l’opérateur et d’être lanceur d’alerte en cas de problème. Pour la nacelle automotrice sur porteur, une troisième personne est indispensable pour être conductrice de l’engin porteur. Mais encore, selon la recommandation R386 de la CNAMTS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés), différentes instructions doivent aussi être respectées durant le travail. Il s’agit, par exemples, de ne pas :

  • soulever ses pieds du plancher lorsqu’on est sur la plateforme ;
  • grimper sur les garde-corps ou sur tout autre objet pour se rehausser sur la plateforme ;
  • se pencher vers l’extérieur du panier par-dessus les lisses de protection ;
  • récupérer des charges volumineuses ou lourdes lorsque que le panier est en élévation ;
  • retirer les équipements de protection individuelle pendant l’intervention.

Où louer votre camion utilitaire ?
Où trouver un camion de déménagement ?